5ème rencontre sur l'Ethique Alimentaire organisée par l'IEEA les 9 et 10 Novembre 2018

Rendez-vous européens sur l’éthique alimentaire 2018

La malbouffe ? On fait quoi…

La 5ème Rencontre sur l’Ethique Alimentaire aura lieu les 9 et 10 novembre 2018 à la Librairie Kléber à Strasbourg.

Sociologues, universitaires, ingénieurs agronomes, journalistes, politiques… animeront des tables rondes sur des sujets brûlants d’actualité : huile de palme, glyphosate, allergies alimentaires, agricultures, puissance des lobbies, coût de la malbouffe…

Sans parti pris, ni militantisme, les intervenants apporteront des pistes de réflexion sur la base d’éléments objectifs et neutres, afin de donner aux consommateurs les moyens de se forger leur propre réflexion.
Chaque acteur individuel doit pouvoir effectuer des choix responsables pour bien se nourrir en tant qu’individu, et pour agir collectivement en faveur de l’environnement et de la santé publique.

Malbouffe

La malbouffe, tout le monde en parle, mais c’est quoi au juste ?

La malbouffe désigne un régime alimentaire jugé néfaste sur le plan diététique. Frites, chips, biscuits, sodas… en sont des exemples types. La nourriture absorbée est composée d’aliments très énergétiques (riches en sucres ou en graisses) mais de faible valeur nutritive. Ce déséquilibre alimentaire peut favoriser l’obésité, le diabète, les maladies cardiovasculaires, certains cancers, les dépressions…

La malbouffe désigne aussi la consommation d’aliments industriels préparés, dont la composition se charge toujours plus d’additifs (stabilisants, épaississants, agents de texture, exhausteurs de goûts, arômes, etc.) au détriment des produits de base. Une surconsommation de ces produits peut entraîner de la malnutrition.

Enfin, la définition du terme « malbouffe » a été étendue à une critique plus globale, dénonçant un modèle productiviste de la société de consommation.

Un avant-goût de ce rendez-vous

huile de palme, nutella

Huile de palme et Nutella… On fait quoi ?

La toute première conférence est consacrée à l’huile de palme, massivement présente dans l’alimentation industrielle et dont il est difficile d’échapper.

Ce sujet sera présenté par Yves Daudigny, sénateur de l’Aisne, auteur du projet de décret sur « la taxe Nutella », et par Emmanuelle Grundmann, primatologue et auteure. Elle a écrit plusieurs ouvrages sur la question de l’huile de palme :
– “Devenir consom’acteur – l’huile de palme” (éd. Acte Sud, 2013).
– “Un fléau si rentable : Vérités et mensonges sur l’huile de palme” (éd. Calmann-Lévy, 2013).

Glyphosate

Le glyphosate : mythe ou vrai problème ?

Marie-Monique Robin, journaliste d’investigation, auteure et réalisatrice, abordera le sujet du glyphosate lors du prochain rendez-vous européen sur l’éthique alimentaire.

Elle a mené des enquêtes approfondies sur cet herbicide, le plus vendu au monde, et ses conséquences sur l’environnement et la santé.

En 2017, elle a réalisé un film documentaire (M2R Films) et publié un livre (La Découverte / Arte Editions) : « Le Round-Up face à ses juges. »

Ethique alimentaire

Sans gluten, sans lactose, sans sucre, sans viande… Qu’est-ce qu’on mange alors ?

Les nouveaux courants alimentaires : les « sans » ont-ils du sens ? Pour débattre de ce sujet, deux personnalités issues d’horizons différents, viendront parler de leur thème de prédilection : la nutrition.

Sabrina Debusquat, journaliste indépendante et auteure, spécialisée sur les sujets santé, écologie et société, est spécialiste de l’orthorexie, un ensemble de pratiques alimentaires, caractérisé par la volonté obsessionnelle d’ingérer une nourriture saine, et le rejet systématique des aliments perçus comme malsains (malbouffe). Elle anime le blog « Ca se saurait ».

Le professeur Jean-Michel Lecerf, quant à lui, est médecin nutritionniste et endocrinologue. Il a créé en 1982 le Service de Nutrition de l’Institut Pasteur de Lille et est l’auteur de nombreux ouvrages sur la nutrition. Il partagera également sa vision sur les modes alimentaires d’aujourd’hui.

Ethique alimentaire, malbouffe

Malbouffe : combien ça coûte ?

Si les aliments sains coûtent plus chers au consommateur, la malbouffe coûte encore plus cher à la société… Deux spécialistes de la question apporteront leur éclairage.

Stéfane Guilbaud, auteur et conférencier, sensibilise le public aux conséquences de la malbouffe et prône le changement des comportements alimentaires. Il a créé le mouvement pour la « Désobéissance Alimentaire », afin que les choix des consommateurs ne soient pas dictés par le marketing des industriels. Il anime le blog « Désobéissance alimentaire ».

Jean-Louis de Valmigère, Fondateur et Ditrecteur Délégué de l’IEEA

Agriculture

Agriculture : peut-on s’affranchir du modèle productiviste dominant ?

L’agriculture intensive qui permet aujourd’hui de nourrir la population mondiale toujours plus nombreuse est-elle incontournable ? Le développement d’agricultures alternatives respectueuses des hommes et de l’environnement permettra-t-il de s’affranchir du modèle productiviste dominant ?

Franck Sander, agriculteur et président de la FDSEA 67, débattera aux côtés de Laurent Spanghero et Isabelle Saporta.

Laurent Spanghero, agriculteur et industriel de l’agro-alimentaire, dirige « La Lauragaise » à Castelnaudary, une société spécialisée dans les produits à base de viande, en particulier pour la préparation du cassoulet.

Isabelle Saporta, journaliste d’investigation et chroniqueuse à la télévision, est l’auteur de :
– « Foutez-nous la Paix » (Albin Michel, 2016)
– « Le Livre noir de l’agriculture : comment on assassine nos paysans, notre santé et l’environnement » (Fayard, 2011).

Puissance des lobbies, agroalimentaire

Jusqu’à quand les lobbies agroalimentaires vont-ils nous gouverner ?

Les lobbies de l’industrie agroalimentaire gouvernent la planète, au détriment de l’intérêt public. Est-ce une fatalité ? Le monde peut-il changer ? Pour tenter de répondre à ces questions, trois intervenants débatteront lors des tables rondes :

Guillaume Courty, professeur en Sciences Politiques, Droit et Santé à Lille, est spécialiste des lobbies.

Jean-Philippe Daniel, directeur associé chez Lysios Public Affairs, et membre de l’AFCL (Association Française des Conseils en Lobbying et affaires publiques), a effectué un parcours de collaborateur politique au sein de diverses collectivités territoriales, de deux cabinets ministériels, ainsi qu’à l’Assemblée Nationale, avant de s’orienter vers le conseil en affaires publiques.

Laurène Bounaud est déléguée générale de Transparency International France. Ce mouvement mondial est animé par une vision : celle d’un monde dans lequel les États, les entreprises, la société civile et les individus dans leur quotidien seraient épargnés par la corruption sous toutes ses formes…

Programme des journées

Vendredi 9 novembre 2018

12h45 – Accueil
13h00 – Introduction de la journée
13h15 – L’huile de palme : le cas Nutella
14h45 – Le glyphosate : mythe ou vrai problème ?
16h15 – Les nouveaux courants alimentaires : les « sans » ont-ils du sens ?
17h45 – L’ananas et la banane

Samedi 10 novembre 2018

12h45 – Accueil
13h00 – Introduction de la journée
13h15 – Les agricultures
14h30 – Entretien avec Isabelle Saporta
15h00 – La puissance des lobbies

16h15 – Le coût de la malbouffe pour la société ?
17h45 – Création d’un groupe de travail pour la rédaction de la Charte Européenne d’Ethique Alimentaire
18h45 – Clôture

Un événement public et gratuit
organisé par l’Institut Européen d’Ethique Alimentaire

Réserver les dates
Vendredi 9 et samedi 10 novembre 2018,
de 13h00 à 19h00, à la Librairie Kléber à Strasbourg.

No Comments

Sorry, the comment form is closed at this time.